Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 08:51

Je suis un homme.
Aussi étrange que paraisse cette affirmation, elle guide mes travaux de recherche depuis que j’ai décidé de faire des études de sciences sociales.
À « homme », j’aurais pu adjoindre un ou plusieurs adjectifs : juif, moderne, intellectuel, universitaire, post-soixante-huitard, engagé, contradictoire, paradoxal, pressé… Dire aussi en quelques mots ma paternité, parler de mon fils Rudy, ou décrire mon itinéraire quelque peu nomade depuis les Vosges natales jusqu’à Toulouse aujourd’hui, en passant par Nancy, Paris, Valence, Lyon. J’aurais pu aussi égrener les ouvrages que j’ai signés ou parler de ma double carrière, de travailleur social d’abord, puis de sociologue.
Mais rien ne me résume aussi simplement que le fait d’être, ou plutôt d’avoir été mis dans une position d’homme.
Comme un disque rayé, dès la prime enfance, parents, enseignant-e-s, ami-e-s, collègues, voisin-e-s vous assignent et vous répètent la part de genre que vous devez occuper. Moi, à la roulette du genre, je suis tombé sur la case « homme » qui, en fonction des circonstances de la vie, se décline en garçon, mec, fils, père, ami, amant, compagnon, conjoint, mari… Que j’en sois aujourd’hui fier ou honteux, content ou triste, comme pratiquement une personne sur deux, je n’ai pas eu le choix. Une fois désigné comme homme, on le devient.
Cela ne serait pas un problème si la division entre hommes et femmes, ou plutôt la hiérarchie produite par la division du monde en deux parties du « genre», n’avait été contestée par des femmes, en particulier des femmes se réclamant du féminisme ; et si des hommes, notamment ceux qui n’arrivaient pas à entrer dans les petites boîtes préconstruites du masculin, n’avaient eux aussi interrogé les uniformes sociaux, militaires, mentaux, sexuels distribués et imposés aux hommes pour qu’ils ressemblent à des hommes et agissent comme tels, avec les femmes et avec les hommes. Dans cette période singulière, tous les hommes, moi y compris, ont été déstabilisés. Nous le sommes toujours.
S’ensuivent de multiples questions. Que veut dire aujourd’hui être un homme ? Comment vivent les hommes ? Comment s’arrangent-ils entre hommes ou avec les femmes ? Devant la carence actuelle des études sur ce sujet, j’ai voulu faire le point sur les connaissances scientifiques concernant l’autre moitié de l’humanité (du moins celle qui vit dans nos pays industrialisés), donner des outils, des clefs pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui du côté des hommes, inviter chacun à réfléchir et penser l’état actuel des masculinités, nos rapports aux hommes et aux femmes.

[extrait de l’introduction des Hommes aussi changent  [Paris, Payot, 2004]

Partager cet article

Repost 0
Published by dwl - dans CV
commenter cet article

commentaires

gil 23/05/2007 09:12

on attend..