Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 11:06

Communiqué de Daniel Welzer-Lang

« Je suis innocent et présumé tel ! Je vous demande d'arrêter la calomnie, son instrumentalisation et le lynchage public.

Près de 13 années après les premières accusations de harcèlement sexuel à mon encontre et sans que mes accusatrices n'aient jamais cru devoir déposer une plainte en bonne et due forme et permettre un débat judiciaire transparent, je fais à nouveau l'objet d'une campagne d'accusations publiques qui me révulse.

J'ai été contraint au mois de mai 2015 de démissionner de mon poste de président du comité de recrutement du poste de Maître de Conférences du poste « Inégalité discrimination et genre » en raison de pratiques indignes et de la diffusion sur Internet d'une pétition réitérant une nouvelle fois ces calomnies.

Je crois devoir rappeler que face à ce flot d'accusations, j’avais en juillet 2005 déposé une plainte en diffamation. Un juge d’instruction a été nommé. Après audition des parties, l’affaire a été renvoyée au Tribunal Correctionnel et 8 personnes ont été inculpées de diffamation envers un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions.

Dans son jugement du 30 mai 2007 le tribunal correctionnel de Toulouse avait relaxé six des personnes poursuivies pour des raisons de forme et les deux autres en leur accordant le bénéfice de la « bonne foi ».

Je rappelle que la « bonne foi » en matière de diffamation repose essentiellement sur l'absence d'animosité personnelle et l'enquête sérieuse à laquelle les accusateurs peuvent se prévaloir de s'être livrés, mais est radicalement distincte de l'exception de vérité qui supposerait que leurs accusations soient démontrées.

En sorte que la relaxe des personnes que j'avais poursuivies ne saurait en aucun cas être interprétée comme la démonstration de la vérité de leurs accusations et que, si je peux prétendre avoir droit comme n'importe quel citoyen à la présomption d'innocence, je reste et demeure présumé innocent des faits dont on m'accuse depuis 13 ans. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le Tribunal Administratif, en 2011, a obligé l’Université Toulouse-Le Mirail (aujourd’hui Jean-Jaurès) à me rembourser les frais de procédure et à me verser des dommages et intérêts.

Si ces faits n'étaient pas aujourd'hui prescrits, j'aurais volontiers demandé à mes accusatrices de déposer enfin pour la première fois une plainte en bonne et due forme, afin qu'un débat judiciaire clair et transparent puisse avoir lieu, tant cette campagne d'insultes publiques m’est aujourd'hui devenue absolument insupportable.

Je demande à l'ensemble de mes collègues attaché-e-s aux valeurs démocratiques - et je sais que c'est l'immense majorité d'entre eux/elles - d'en rester à cette évidence et de ne pas donner crédit ni de se laisser entraîner dans une campagne parfaitement contraire aux valeurs démocratiques et de libertés qui sont les nôtres et profondément destructrice sur un plan humain.

J'ajoute que, quel que soit ma lassitude, je ne peux à l'évidence laisser encore perdurer de tels agissements. S'ils devaient se poursuivre, je n'aurais d'autre choix que de poursuivre une nouvelle fois leurs auteur-e-s devant la justice. »

Un texte plus complet sera disponible sur mon blog d’ici quelques temps.

http://daniel.welzer-lang.over-blog.fr/

Daniel Welzer-Lang

Partager cet article

Repost 0
Published by dwl
commenter cet article

commentaires