Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 08:42

Contre tous les obscurantismes la véritable reponse la-manif pour tous

Tribune dans Têtu, janvier 2015

Suite aux attentats de Charlie Hebdo et Hyper Cacher, TÊTU invite internautes et personnalités à nous écrire pour mieux comprendre l’émotion et les événements de ces derniers jours en France, et à chercher avec nous le chemin du vivre ensemble.

Daniel WELZER-LANG,
Professeur de sociologie, Université Toulouse Le-Mirail (Jean Jaurès)

On m’avait gentiment demandé de faire un papier pour TÊTU sur les suites des meurtres perpétrés à Charlie Hebdo et dans le supermarché casher de Paris.

Dure période que nous venions de vivre. J’étais, comme beaucoup, atterré, anxieux. Accroché au fil de l’actualité avec une très grande difficulté à mettre des mots sur ce qui venait de se passer. Moi, juif, fils de survivant des camps, bisexuel et militant droit-de-l’hommiste, j’étais tout à la fois stupéfait de ce renouveau d’attentats à la liberté d’expression, et de la réaction de certain-e-s de mes ami-e-s qui semblaient faire la fine bouche avant de rejoindre ce qui semblait, dès le soir même de l’attentat contre Charlie, devenir une immense réaction spontanée, citoyenne et massive.

Aux sceptiques, j’avais publié cela sur les réseaux sociaux :

Certains et certaines de mes ami-e-s se trompent. Le sursaut républicain n’empêche pas Rémi Fraisse, les souvenirs douloureux des manifestations de décembre, de Toulouse, les gaspillages écologiques que provoquent les courses au profit, la montée de la misère… Les sceptiques, les éternels-tristes devraient relire Charlie hebdo, du moins ses meilleurs dessins et billets d’humeur et d’humour.

Dire non à la haine. Dire oui à la vie. Célébrer ensemble le lien social… est sans doute le meilleur moyen de s’opposer à la lepénisation des esprits…

Quelque chose est en train de se bâtir dans la rue. Profitons-en, jouissons-en…

Parfois, il faut savoir qui sont nos véritables ennemi-e-s.

Nous sommes tous et toutes Charlie.

J’en étais là quand la copine transgenre que j’héberge en moi, à la lecture de la presse du week-end, toujours aussi nombreuse à essayer de penser l’Après-Charlie, m’a suggéré l ‘idée suivante. Et si, aussi, les marches « Je suis Charlie » qui ont réunies plus de 4 millions de personnes constituaient la véritable réponse à la manif pour tous contre tous les obscurantismes ?

Nous étions 4 millions à dire notre joie de nous retrouver ensemble.

Nous étions 4 millions, mais nous étions aussi des gais, des bi, des trans, des putes et même des hétéros progressistes ; les mêmes qui commencent à remettre en cause l’hétéronormativité dans le libertinage (qui reprend son sens historique, au temps des Lumières quand les philosophes étaient qualifié-e-s de libertin-e-s) ou le polyamour.

Nous étions 4 millions contre l’obscurantisme.

Celui qu’a voulu nous imposer la manif pour tous en essayant de limiter nos libertés individuelles et intimes.

Moi, le mariage n’a jamais été ma tasse de thé. Mais que des gais et des lesbiennes veulent copier la modèle hétéro, affirmer leur normativité. Je respecte.

Et surtout, je respecte les choix de chacun-e sans les filtrer à travers mes valeurs. Que celles-ci soient religieuses ou philosophiques.

C’est aussi cela la laïcité.

La laïcité c’est le droit de caricaturer, le droit de se moquer.

C’est aussi refuser le diktat des religions et des religieux, bien sûr…

Se dégager de la gangue religieuse qui pollue encore nos vies… ; refuser l’envahissement du regard et du discours religieux dans les lits de chacun-e. Entre adultes consentants, on baise ou on fait l’amour comme on veut, quand on veut, avec qui on veut…

Refuser le diktat de ceux, celles qui veulent nous imposer leurs modèles de procréation et de parentalité.

J’ai été marqué par les regards chaleureux et ouverts lors des marches. Loin de ceux, haineux, de la manif contre tous les « anormaux » qui prétendent vivre autrement…

D’ailleurs les ayatollahs de différentes religions ne s’y sont pas trompés.

On nous a beaucoup parlé des mollahs de toutes sortes qui ont fait manifester leurs ouailles au nom d’Allah. Que des musulman-e-s puissent être troublé-e-s devant des caricatures de leur prophète peut paraître logique. Qu’ils appellent au meurtre est autre chose ! Les religions gardent toujours ce côté : soumettez-vous à (mon) Dieu ou mourrez ! L’antithèse de la laïcité.

On a moins glosé sur les réactions du pape François 1er qui, tout en condamnant les meurtres contre Charlie Hebdo, en apôtre du machisme, du virilisme homophobe les comprend :

« Il y a tant de gens qui parlent mal des autres religions, les tournent en dérision, font de la religion des autres un jouet. Ce sont des gens qui provoquent » (…) « Si un grand ami dit du mal de ma mère, il doit s’attendre à recevoir un coup de poing ! ». Puis il ajoute : « L’existence d’une « mentalité post-positiviste, qui porte à croire que les religions sont une sorte de sous-culture, qu’elles sont tolérées mais sont peu de chose. Cela est un héritage des Lumières ».

Oui, nous nous revendiquons des Lumières. Des principes républicains ! De la séparation totale des Églises et de l’État.

Mais le pari réel de « Je suis Charlie », cette extraordinaire mobilisation plurielle, est l’Après…

Un des moyens de continuer la lutte contre l’obscurantisme prôné par la plupart des apôtres est de poursuivre la laïcisation de notre société, développer liberté et égalité entre tous et toutes.

Faire de notre sexe et de notre genre une affaire privée et non plus une possession d’État. Affirmer haut et fort que les droits de la Personne à choisir son mode d’union, de procréation ou choisir son genre est fondamental.

Accepter de nouveaux modèles d’union et de pactes civils de solidarité qui dépasse le deux du couple naturalisé, le couple hétérocentré qui fleure bon les violences faites aux femmes et l’enfermement domestique de celles-ci.

Les chercheur-e-s et universitaires ont toute leur place dans cette dynamique. En particulier montrer les modes de vie non hétéronormatifs adoptés par de plus en plus de personnes, déconstruire les pseudo-évidences naturalisées sur le genre, le sexe, les sexualités et les religions.

Derniers ouvrages publiés par Daniel Welzer-Lang : Propos sur le sexe (Payot, 2014), La putain et le sociologue (La Musardine, 2014).

Partager cet article

Repost 0
Published by dwl
commenter cet article

commentaires

plombier paris 09/03/2015 03:33

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement